Page 1 of 10
 
 Aperçu de l'étude SUPPLÉMENT  

 
 

Introduction

Santé Canada définit un produit de santé naturel (PSN) come toutes les vitamins et les minéraux, remède à base de plantes médicinales, remède homéopathique, médecine traditionnelle (chinoise, ayurvédique), produit probiotique, ou autre produit tells que les acides aminés et les acides gras essentiels utilisés pour prévenir, diagnostiquer ou traiter une maladie, restaurer ou corriger une fonction ou maintenir ou promouvoir la santé. Près de 3 Canadiens sur 4 disent utiliser des PSN et certaines études démontrent une prévalence de 80% des utilisations de PSN dans les établissements de soins de santé. Malgré une utilisation répandue, il est également reconnu que les PSN ne sont pas des substances inoffensives et qu'ils peuvent avoir des effets nocifs sur le traitement et les résultats des patients.

Les pharmacien(ne)s hospitalier(e)s ont la responsabilité de travailler avec les patients hospitalisés et l'équipe de soins de santé pour optimiser les régimes médicamenteux, y compris les médicaments en vente libre et les PSN. Les départements de pharmacie développent souvent des politiques gérant les soins offerts aux patients afin de standardiser et de sécuriser ces processus. Il est important d'évaluer si les services de pharmacie hospitalière ont des politiques mise en place pour gérer l’utilisation des PSN par les patients hospitalisés. À notre connaissance, il n'existe pas de documentation sur l'efficacité de ces politiques, de sorte qu'une première étape viserait à déterminer combien de politiques existent couramment et de les détailler afin de déterminer la politique optimale pour les patients hospitalisés.

But et objectifs

Le cadre stratégique du département de pharmacie concernant la gestion des PSN en milieu hospitalier est inconnu dans le contexte canadien. À notre connaissance, une étude canadienne portant sur les politiques des hôpitaux ou des départements de pharmacie hospitalière en matière de PSN n'a jamais été réalisée. Nous menons cette enquête dans le cadre d'un projet de résidence en pharmacie afin d'évaluer les politiques des départements de pharmacie hospitalière au Canada concernant l'utilisation des PSN qui ne sont pas inscrits au formulaire de l’établissement ou de la régie de la santé. Notre objectif principal est de déterminer la prévalence des politiques établies par les départements de pharmacie au Canada en ce qui concerne l'utilisation de ces PSN. Nos objectifs secondaires sont de décrire les politiques actuellement mis en place, de déterminer si les recommandations sont fondées sur des données probantes publiées, et d'évaluer la qualité de ces données en utilisant « Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation (GRADE) criteria »; et de décrire les recommandations concordantes et discordantes entre les politiques.

Avantages et Risques

Nous espérons que les résultats de ce sondage démontreront des possibilités de mise en œuvre, d'élaboration, et d'évaluation de résultats axés sur le patient associés aux politiques de PSN gérées par les départements de pharmacie pour patients hospitalisés. Aucun risque aux participants n’est prévu en terminant l'enquête.

Limites

En raison de la complexité inhérente et de la nature juridictionnelle du système de santé canadien, l'élaboration de politiques exige énormément de ressources; par conséquence, rien ne garantit que les résultats de cette étude aient un effet direct sur l'élaboration de politiques au niveau institutionnel ou régional.

 

Confidentialité et rangement des données

Les chercheurs respecteront la confidentialité de toutes les réponses. Les renseignements recueillis ne contiendront AUCUN identificateur personnel. Les adresses IP ne seront pas recueillies. Les chercheurs conserveront toute information recueillie pendant au moins cinq ans sur des serveurs sécurisés et/ou des ordinateurs protégés par mot de passe et cryptés. Toutes les données d'enquête et de politique recueillies ne seront publiées que sous forme agrégée et n'identifieront pas de participants individuels ou d'entités institutionnelles.

 

Consentement et participation à l'étude

Votre consentement à participer à l'étude SUPPLÉMENT est implicite lorsque vous remplissez le questionnaire. Votre participation est volontaire et confidentielle, et vous êtes libre de vous retirez avant de soumettre vos réponses. Si vous ne connaissez pas le cadre de la politique sur l'utilisation des médicaments de votre département de pharmacie dans votre régie régionale de la santé, ou si vous croyez qu'une autre personne serait mieux placée pour répondre à ce sondage, veuillez S.V.P lui faire parvenir ce sondage.

Il faut environ 5-10 minutes pour répondre au sondage. Vous pouvez également retourner pour compléter un sondage déjà commencé. Le sondage demeurera ouvert jusqu'au
31 janvier 2020, 23:59 HNR. Notez qu'il est possible d'accéder le sondage à partir de plusieurs appareils électroniques. 

Le plan de cette étude a été évalué par le « Health Research Ethics Board » (REB 3) de l'Université de l'Alberta pour s'assurer de sa conformité aux lignes directrices sur  l’éthique de la recherche en santé. Pour toute question concernant l'étude, veuillez communiquer avec les chercheurs de l'étude énumérés ci-dessous. Si vous avez des questions concernant la conduite éthique ou vos droits en tant que participant à la recherche, vous pouvez communiquer avec le comité « Health Research Ethics Board » au 780-492-2615. Ce bureau est indépendant des investigateurs de l'étude.

 

Coordonnées des investigateurs de l'étude

Jack Novovic, BHSc (Hons), PharmD

Résident en pharmacie, Alberta Health Services

jaksa.novovic@ahs.ca

 

Morgan Bharadia, BScPharm, PhD(c)

Chercheuse principale, Université de l'Alberta 

basiuk@ualberta.ca

Lauren Bresee, BScPharm, ACPR, MSc, PhD

Chercheuse principale, Université de Calgary

lbresee@ucalgary.ca

 

 

   
 
 
 Next